Bienvenue sur le site du

Stade Paimpolais FC

Période 1963 - 1970

SPFC_St-Brieuc

" TEXTES : Claude BENECH "

« Une préface ne doit être qu'un titre plus long. Ils n'ont pas gagné la coupe de France, ils n'ont pas fait les grands titres de « L'EQUIPE » ou de « France football » mais leur Histoire a été belle, généreuse et riche en émotion, riche en amitié. Le souvenir est souvent doux et toujours précieux. La mémoire n'est pas une simple survie, c'est une des sources les plus fécondes qui alimente l'avenir. Les Héros de 66 appartiennent au Stade Paimpolais pour toujours. Héros, oui, même si l'exagération est la forme la moins chère de l'humour. Le passé doit éclairer l'avenir, le passé fait partie de l'avenir. »

LA COUPE DE FRANCE 67

« Le Stade Paimpolais est une des Equipes les plus spectaculaire du football Breton » ( André HERNE Journaliste au Télégramme en 66) - « La Goélette Paimpolaise a réussi son torpillage »

Ainsi titrait la presse au lendemain de la tonitruante victoire du Stade Paimpolais sur le stade Briochin. Le terrain d'honneur de Fred Aubert n'avait encore jamais enregistré une telle déconvenue ! Le stade Paimpolais alors en DRH, terrassait l'ogre Briochin qui évoluait à l'échelon très supérieur (il descendait de CFA) dans le stade, une large banderole disait : « La Goélette enverra les Griffons au fond » . Jour-gloireL'humour de ce slogan s'est avéré exacte et ceci devant plus de 2000 spectateurs dont une large escouade Paimpolaise particulièrement dynamique et enjouée ! Avant le coup d'envoi, Bernard LAMBERT ( 12 matches avec les Pros du Stade Rennais, 2 buts marqués dont un contre L'OM en56/ 57.) avait déclaré :

« Si nous marquons les premiers, nous avons nos chances ».

Il ne laissa à personne d'autre le soin de concrétiser cette prophétie puisqu'à la 4ième minute il trompait le portier Briochin PINEAU d'un tir du gauche à ras de terre, décoché à 25 m du cadre, la balle filant entre les jambes de l'infortuné gardien des Griffons.

65 ième minute, Jean Claude CORLAY (ex stade Lamballais ) expédia le cuir dans la lucarne des bleus et or d'un tir tendu : 2-0 !!!

75 ième minute, Jacky RENARD tirait au but, PINEAU relâchait la balle et JC CORLAY, en renard des surfaces, glissait le ballon au fond des filets. Ce troisième but fut refusé par l'arbitre Mr FEAT pour une charge « irrégulière ». Qu'importe le stade Paimpolais venait d'écrire une page glorieuse de son histoire en battant, sur ses terres, le club le plus illustre des côtes du Nord .

Jo Garandel venait de prendre une revanche éclatante et de la façon la plus élégante qui soit. Il se souvenait de son passage au Stade Briochin, alors en CFA. Quand Jo quitta le stade, il y eu des mots aigres doux. Son Président et entraîneur de l'époque avaient, très probablement, dans le registre de la reconnaissance du mérite un potentiel extrêmement limité. Le stade Paimpolais lui offrit alors la possibilité de construire, de bâtir une Equipe. Ce fut fait avec la complicité talentueuse des « autres » briochins, Bernard LAMBERT, Guy CADOUX sans oublier Jacky RENARD, Michel LE BONNIEC et Guy HILLION .

Comme souvent, sinon toujours, la vérité appartient au terrain. Cette victoire à FRED AUBERT était donc la meilleure manière de répondre, de façon intelligente, aux polémiques mesquines. La vérité est ce qui mène au but .La vérité est souvent effrontée, on peut tromper tout le monde.... mais pas la vérité.

Jo Garandel a construit le stade Paimpolais sur deux fondamentaux :

  • l'amitié. Le plaisir de se retrouver, de célébrer ensemble les événements, la considération et le respect de l'autre, bref cette humanité nécessaire à la réalisation de tout projet de vie et bien entendu
  • les valeurs du football basées sur l'offensive, le beau jeu et surtout sur l'action collective.

C'est bien cette démonstration éclatante qui fut faite à FRED AUBERT en ce jour d'automne 1966 !


LES HEROS DE FRED AUBERT

  • HAUDECOEUR : Excellent gardien. Maître sur sa ligne. Calme et rassurant pour sa défense. Une détente fabuleuse. Un des meilleurs gardiens Bretons. Un excellent porte voix pour diriger sa défense !
  • GUEGOU : Latéral droit très solide et clairvoyant- bon placement. Une frappe redoutée sur coup franc.
  • LE DISEZ : latéral gauche, homme de devoir, appliqué et concentré. Toujours dans l'action. Puissant, Pugnace, accrocheur, gagneur. Un p'tit gars de Paimpol.
  • GARANDEL (cap) : Arrière central. Véritable tour de contrôle - distributeur - Eclairé - très bon placement, bon jeu de tête, bon techniquement : Le Pilier ! Capitaine de la Goélette. Une empreinte indélébile à Paimpol !
  • CADOUX : Arrière central , sobre, tranchant, efficace, jamais résigné. Très bon jeu de tête.... Le deuxième pilier.
  • LAMBERT : Milieu Gauche- La Classe ! une technique irréprochable, une vision du jeu exceptionnelle, meneur d'hommes – Une Elégance Talentueuse ! Régulièrement cité dans les chroniques sportives, comme le meilleur Homme sur le terrain.
  • LE PARLOUER : Milieu droit – organisateur de contre attaque hors pair - Excellente technique – tir précis et ravageur à ras de terre. Elégance naturelle.
  • RENARD : Ailier gauche. Très incisif, bon dribbleur, rapide et puncheur. Redoutable dans ses tirs, un poison pour les défenses.
  • HILLION : Très actif, travailleur infatigable, très bon techniquement – Un danger permanent pour les gardiens.
  • CORLAY : C'est un faux lent, il est irrésistible balle au pied, un dribbleur hors du commun. Un puncheur.
  • TANGUY (P'tit Pierre) : Ailier droit très rapide, opportuniste, joueur d'instinct courageux. Doté d'une bonne frappe. Le vif argent du club. Un P'tit gars de Paimpol également.

Au fond, cette victoire était méritée tant les Paimpolais avaient maîtrisé leur match.


 

Le Stade Brestois venait de battre le stade Morlaisien (DH) au tour précédent 3 à 1. Avertis de la déconvenue des Briochins, et surtout de la qualité du jeu Paimpolais, il déplace son Equipe type .

Le stade entame les hostilités de la même manière qu'à St Brieuc. Très vite, Brest domine mais la Goélette laisse passer l'orage. Mi-temps : 0 -0

Jean Claude Haudecoeur multiplie les arrêts de haute volée, la défense tient bon. A la 71e, sur une ouverture lumineuse de Bernard LAMBERT, Jean Claude CORLAY exploite une hésitation de la défense en ligne brestoise, il prend de vitesse le tandem LE BIHAN LE BERRE et fusille le gardien TREGUER. Véritable coup de tonnerre... ( de Brest ) Le stade Paimpolais mène devant le grand Stade BRESTOIS !

Brest engage, domine de nouveau....mais le doute s'installe insidieusement dans le camp Brestois : ils n'arrivent pas à perturber la boussole de la Goélette qui tient le cap dans la tourmente !

A la 75 e, Guy CADOUX, jusque là exemplaire, contrôle approximativement une balle facile, elle lui passe entre les jambes et dernière lui, l'avant centre Brestois DANIEL, en embuscade saisi l'opportunité pour égaliser et espère ainsi arracher les prolongations .

A la 85e, P'tit Pierre TANGUY, débordant LE BIHAN, se présente seul devant le portier des blancs et rouges, celui-ci, mal placé sur sa ligne est

virtuellement battu....et nul ne sait comment P'tit Pierre pousse le cuir....... en dehors de la cage !!!

Nul doute qu'à 2 à 1 à cinq minutes du terme, l'affaire était expédiée...franco de port (...de Paimpol )......LAS....

P'tit Pierre était inconsolable dans le vestiaire et pleurait à chaudes larmes.

Paimpol venait de laisser ses illusions au bord du quai et n'avait pas su profiter d'une marée favorable pour appareiller vers d'autres conquêtes !

96e , Le BERRE aggrave le score et DANIEL aux110e et 114e crucifie les Paimpolais.

La Goélette sombre, pavillon haut et aura fait douter les Brestois de la CFA jusqu'aux derniers instants. La valeureuse Equipe Paimpolaise est à Féliciter pour son parcours, pour son jeu, pour son envie et pour toute l'émotion qu'elle a pu nous offrir au cours de cette épopée !

Bravo à tous les Joueurs , ils resteront à jamais dans l'histoire du club ! Le club de la Goélette, le Stade PAIMPOLAIS.

Rappel de la hiérarchie de l'époque : 3e DIV, 2e DIV, 1ère DIV, PH, DRH, DSR, DH, CFA, 2e Division Pro, 1ère Division Pro.


Liste des joueurs* du stade Paimpolais ayant évolués en A ou en B pendant la période 1962 1970. (* non exhaustive) :

Georges GARANDEL- Bernard LAMBERT- Guy CADOUX- Jean Claude HAUDECOEUR-Robert LE DISEZ- Michel GUEGOU- Christian LE PARLOUER- Guy HILLION - Jacky RENARD- Pierre TANGUY-Jean Claude CORLAY- Hervé HEIM – Joël LE CAOUSSIN Eugène CLOAREC- Yvon FOURDILIS-André FOURDILIS- Michel FOURDILIS-Daniel ROBIN-Michel LE BONNIEC- Armand DONNART-René CARNU- Guy DELANOE- Jean Pierre HELLEQUIN-Jean CAVERNES-Pierre LEBLEIZ-Jean Pierre LOPEZ-Jean Paul MARREC-LEGRAND- DISNEUR-Louis GREGOIRE- GOUEFFLEC-Jean CORRIO-André SIBERIL-Paul KALTIMBACHER-François HAMON-Albert LE CARROU- Marc LE CARROU-Joseph ROBIN-Jean Noël PARENTHOEN-Maxime GEFFROY-Hervé CHAPALAIN-Joêl PIERRE- Jean LE MOAL-Jean Pierre VOYER- Jean LE MOUL-Jean Pierre LE COCQ- Xavier HERNEIS- ZOUMA-DUDORET-Jean REMOND-René CARNEC-Miguel LE BLEIZ- Jean Pierre LASBLEIZ-Pierre Yves L'HOSTIS-Michel BELLANGER-Jean François CAPITAINE- PETIAUX- Patrice COULOUARN- Alain COULOUARN- Daniel MAHE-Bernard TANGUY- Claude BENECH - Jean François LE TROCQUER-Alain DECOTE- Yvon LEBOUCHER-Jean Pierre GUEGUEN-Jacky GOUAULT-Jacques GUENNEC- Jean Félix HEGARET- René CHARLES-Jean Lou RABIER-Yann LEGOFF-Hervé LE GOFF (Kéké EAG)Jacques MANGOLD- Yvon DAVID-Jean Yves FURET-Yvon BERVET- Gilbert JEZEQUEL-Dominique LE MEUR-Jean Pierre BOUGUET-Bertrand LE GOFF-Guy LOPEZ-Jean Pierre HENRY - .JC CAOUS – P VIDAMENT- Louis LE GONIDEC


LES DIRIGEANTS DE L'EPOQUE

Les Bénévoles sont la force la plus puissante et la ressource la plus importante de toute organisation. Merci encore à celles et ceux qui ont tant œuvré dans ce passé des années 60-70 dans ce club familial : le Stade Paimpolais.

  • Président : Charles BOURCIER (Président fondateur)
  • Vice-Présidents : Emile DADI et Jacques MAUGER
  • Secrétaire : Guy LE BOLLOC'H
  • Trésorier : Remi LE FEUVRE
  • Trésoriers adjoints : Joseph KERIEL et Henri LE ROY
  • Membres : Edouard ANDRE- Joson LE BOLLOC'H- Jean ROCCON- Henri LAURENT- Cdt LE DU- Charles BOTHOREL-André MARIETTE-Charles BEREZAI-Jean GUILLARD-Jean RIOU-JO TALBOURDET-Jacques MOURIER- Léon ETRILLARD-Jean DANTEC-Roger HENRY-Michel PEZZO-Yves GUIHOMAT- Robert GUILCHER-Charles BOZEC-M STIEZIC- Soigneur Mr THOUARIN.... et souvent à la touche Job Thouanard.

 

Voir l'album photos

un clic sur la photo pour agrandir et faire défiler par la flèche sur le côté

 

Ville Paimpol   bourguignon   Top Atlantique   Youpi Fruits   regional interim   CIC Paimpol   Belle Demeures   PlenR
                       
intersport   E Leclerc Paimpol   Landais Citroen   Franck Garnier Opticiens Krys
   
Au Nid Fleuri   Restaurant L'Islandais   intersport      
                       

Stade Paimpolais Football Club  -  Rue de Bel-Air  -  BP 86  -  22500 Paimpol  -  02 96 20 45 47  -